Intranet

Le projet GenomeHarvest a démarré !

Mobiliser les compétences en bioinformatique/biomathématique et en génomique/génétique pour comprendre l’organisation et la dynamique des génomes en vue de l’amélioration des plantes cultivées.

GenomeHarvest est un projet étendard financé par Agropolis Fondation qui a démarré en janvier 2016 et se clôturera fin 2019. Ce projet repose sur l’obtention récente de nombreuses séquences de génomes de référence. Ces données disponibles couplées à la possibilité d’obtention de données de reséquençage massives ouvrent la voie pour une meilleure compréhension de l'organisation et de la dynamique des génomes et donner les clés pour une exploitation plus efficace de leur diversité dans les programmes de sélection. Toutefois,  cela soulève également de nouveaux défis pour une exploitation optimale de ces données, notamment le développement de nouveaux concepts, méthodes et outils de biomathématique/bioinformatique. Nous voulons relever ces défis grâce à la force de Montpellier comme plate-forme d'excellence en sciences agronomiques, mais aussi en mathématiques, écologie et sciences de l'évolution. L'objectif du projet est d'établir un cadre de collaboration entre ces différents secteurs scientifiques, avec des partenaires compétents dans ces disciplines et des modèles biologiques économiquement importants et scientifiquement attractifs. Le projet se concentrera sur les aspects liés aux évènements inter(sous)spécifiques les plus fréquents impliqués dans l'histoire des plantes cultivées et le développement de méthodologies pour décrypter la structure inter(sous)spécifique des génomes de plantes et son impact sur la transmission de caractères. Des sessions de formation et un accès aux infrastructures seront proposées aux partenaires et aux scientifiques du Sud en vue de diffuser et de partager les nouveaux outils et méthodes développés.

Les espèces étudiées dans le cadre de ce projet sont le bananier, le café, le riz, les citrus, la tomate, la canne à sucre et l’arachide.

Les partenaires du projet sont : Agap, Bioversity International, CBGP, DIADE, GAFL, IPME, ISEM et LIRMM.

Publiée : 12/05/2016

Cookies de suivi acceptés