Intranet

Développement adaptatif du riz (DAR)

Contexte et enjeux

Date de mise à jour : 16 mars 2016

L’objectif de l’équipe Développement Adaptatif du Riz (DAR) vise à comprendre les bases cellulaires et moléculaires du développement du système racinaire chez le riz.

Changement climatique et système racinaire chez le riz

Ces connaissances pourront être utilisées pour améliorer la tolérance des plantes à des carences minérales et aux contraintes environnementales liées au changement climatique en cours, comme la sécheresse ou la salinisation des sols. Nous combinons des approches de génétique moléculaire, de biologie cellulaire, d’imagerie dynamique, de bio-informatique et de génétique quantitative afin d’identifier les réseaux de gènes intervenant dans la formation et la croissance racinaire. Nous développons dans ce cadre, des outils innovants de phénotypage, d’imagerie cellulaire 4D et de modification ciblée du génome par la technologie CRISPR/CAS9 chez le riz.

La première céréale pour l'alimentation humaine

Le riz (Oryza sativa L.) est une plante d’une importance sociologique, économique et culturelle considérable. Elle est cultivée sur plus de 150 millions d’hectares, pour 600 millions de tonnes produites annuellement ce qui en fait la première céréale de consommation humaine. Une augmentation de 50 % de la production doit être réalisée dans les 20 prochaines années sur des terres arables non extensibles et dans un contexte climatique instable.

Un système modèle pour les céréales

Le riz est la monocotylédone et la céréale modèle pour le maïs, le sorgho et le blé. Le riz possède des ressources génétiques remarquables avec 22 espèces sauvages et plus de 100 000 échantillons d’accessions cultivées ; des caractéristiques biologiques favorables, c’est une plante autogame à cycle court ; l’existence d’une macro-colinéarité et micro-colinéarité de son génome avec celui des autres céréales ; l’existence de nombreuses ressources moléculaires, et d’une communauté scientifique extensive. Le riz est cultivé dans une large gamme de systèmes de culture, de régimes hydriques (pluvial, inondé, irrigué et flottant) et d’environnements et les ressources génétiques de cette plante représentent un réservoir d’allèles considérable et original pour l’adaptation du riz à différentes contraintes.

Date de mise à jour : 16 mars 2016

Cookies de suivi acceptés