Intranet

Dynamiques de la diversité, sociétés et environnements (DDSE)

Contexte et enjeu

Date de mise à jour : 28 octobre 2015

La diversité des plantes cultivées résulte d’une série d’évènements de domestication, de flux de gènes entre compartiments sauvages et cultivés, d’effets de sélection adaptative naturelle mais surtout de sélection et de dispersions géographiques larges par les agriculteurs, souvent sur de longues périodes.

Cette diversité est donc le produit d’un processus temporel et spatial d'évolution et de diversification des espèces, dont l’homme impose une grande part des règles. 

La compréhension de ces dynamiques d’évolution est le thème central de l’équipe qui affirme la nécessité d’ajouter aux facteurs environnementaux et biologiques, tous les facteurs et mécanismes liés aux sociétés humaines comme acteurs, passés ou actuels, de la domestication, de la diffusion, de la sélection, de la création et du maintien de la diversité.

Dans les contextes agricoles hétérogènes et moins contrôlés, les agricultures reposent sur une diversité de systèmes de culture associant souvent de nombreuses espèces. Pour chacune, la diversité des formes cultivées répond à une diversité des usages, incluant des fonctions autres qu'alimentaires  ou productivistes, et plus généralement à une diversité des demandes sociales. Les réseaux d’échange de matériel, comme de connaissances, sont souvent limités dans l'espace. L'amélioration variétale existe mais, intégrée aux pratiques agricoles, reste diverse et peu formalisée. Les opportunités et les attentes, en termes de paysage variétal, sont immenses et offrent des marges d’action importantes.

Date de mise à jour : 28 octobre 2015

Cookies de suivi acceptés