Intranet

Jeudis d'Agap_Séminaires Scientifiques : Journée de présentations et de réflexions dans le domaine de l'agro-écologie

15 mars 2018

Cirad, Avenue Agropolis à l'Amphithéâtre J. Alliot et en salle 40 / Bâtiment 6 - 34398 Montpellier Cedex 5, France

Dans le cadre d'une journée sur la stratégie scientifique d’Agap, présentations et réflexions dans le domaine de l'agro-écologie.

Le matin : Exposé Jeudis d'Agap à 11h00 à l’amphithéâtre J. Alliot par Isabelle Litrico, chargée de mission sur ce thèse à l’Inra.

Rôle de la diversité génétique pour la structure et le fonctionnement des communautés végétales : quelles implication pour l’amélioration des plantes ?
 DR INRA – UR P3F – Lusignan

En écologie des communautés, plusieurs théories, non exclusives, ont été mises en avant pour expliquer l’effet de la diversité spécifique sur le fonctionnement et la structure des communautés végétales. Mais ces différentes théories écologiques, développées à l’échelle interspécifique, peuvent être « appliquées » à l’échelle des génotypes. De récentes études montrent le rôle primordial de la variabilité intra-spécifique des caractères, qu’elle soit d’origine plastique ou génotypique, sur les mécanismes d’assemblage des communautés et le fonctionnement des écosystèmes. La diversité intra-spécifique pourrait alors avoir un rôle non négligeable dans la coexistence des espèces, l’adaptation et la stabilité des communautés et des écosystèmes. Dans le cadre de mes recherches, je m’intéresse au rôle de la diversité génétique des espèces sur le fonctionnement et l’adaptation des communautés végétales semées dans les agroécosystèmes. Mes études visent à comprendre les mécanismes d’action de cette diversité mais aussi à la valoriser dans le cadre de l’amélioration des plantes. Plusieurs expérimentations pour lesquelles le niveau de diversité intra-spécifique d’espèces composant une communauté prairiale varie, nous ont permis de mettre en évidence un effet de la diversité génétique des espèces composant le mélange sur le fonctionnement de la communauté prairiale.

La diversité génétique, dans nos études, a amélioré la stabilité de la production de biomasse de la communauté au cours du temps, et l’équilibre d’abondance des espèces au sein de la communauté. Ces effets bénéfiques de la diversité génétique pourraient être le résultat d’une diminution de la compétition des espèces résultant d’une augmentation de l’asynchronie de croissance des espèces. Cette asynchronie semble engendrée par la sélection de génotypes contrastés entre espèces.

La diversité génétique des espèces, jusqu’alors souvent négligée dans l’étude de la structure et du fonctionnement des communautés végétales, pourrait avoir un rôle majeur dans la stabilité de production et la composition spécifique des communautés, ce qui n’est pas sans conséquence pour l’amélioration génétique des mélanges d’espèces semées dans un contexte de diversification des cultures. 

 

L’après-midi en salle 40 (Bât. 6) à 13h30

Table-ronde Présentations et réflexions

L’objectif de cette table-ronde est d'identifier et de discuter des actions de recherches menées dans AGAP qui répondent aux questionnements du « projet structurant » du département BAP sur l'agro-écologie. Isabelle Litrico présentera d'abord les grandes lignes de ce projet structurant (20-30 minutes), les collègues (INRA et CIRAD) de AGAP pourront alors présenter leurs travaux sur des questions d’agro-écologie.

Si vous êtes intéressé pour participer et/ou pour présenter vos travaux (10-15 minutes), manifestez-vous auprès de Hélène Joly (helene.joly@cirad.fr ).
 Le programme complet sera diffuser ultérieurement.

Contact

Dr Hélène I. Joly
 Biologie évolutive des plantes cultivées
 Chargée de mission agroécologie
 UMR Agap
 Cirad Lavalette
 Montpellier, France

Cookies de suivi acceptés