Dans un environnement global en mutation rapide, la capacité à produire du matériel végétal adapté à des conditions agronomiques diverses et changeantes ainsi que des besoins nouveaux est une priorité absolue. L’amélioration génétique constitue également un véritable défi scientifique. La génomique, l’informatique et la modélisation mathématique ouvrent des voies nouvelles pour étudier les relations entre diversité génétique, comportement agronomique et réponse à la sélection. La construction des partenariats pertinents représente un enjeu en soi. L'unité Agap fédère un large éventail de compétences pour constituer un pôle d'envergure en biologie et génétique végétales finalisées.

Cocotier
Olivier
Agrumes corses
VL hyb 180 et variété locale.
Soleil racinaire. Radicule cultivée en hydroponie sur milieu 1/10 MS. © Cirad, M. Auzon-Cape.
Diverses espèces de Vitis sp. à l'automne. © Cirad.T. Lacombe
Nain Rouge Cameroun. © Cirad, L. Baudouin
Plantation d'eucalyptus Exploitation du bois. © Cirad, D. Louppe
Hévéa, variété clonale GT1. © Cirad, A. Clément-Demange
Inflorescence du bananier “Pahang” qui a été utilisé pour produire la séquence de référence. © Cirad, A. D'Hont
Blé
Palmier à huile
Obtention variétale de l'INRA de Montpellier. © T. Lacombe, Inra.

Treize équipes de recherche travaillent sur des cultures tropicales et méditerranéennes (riz, blé, sorgho, canne à sucre, bananier, cocotier, palmier à huile, igname, caféier, hévéa, cacaoyer, cotonnier, pommier, vigne, olivier, espèces forestières, eucalyptus,….) qui couvrent une gamme très large de caractéristiques biologiques et d’usages par les agriculteurs. Des centres de ressources biologiques et des plateformes technologiques étayent le dispositif.

Cookies de suivi acceptés